CUPID AND DEATH

Ensemble Correspondances | Direction musicale : Sébastien Daucé | Mise en scène : Jos Houben et Emily Wilson

Ensemble Correspondances | Direction musicale : Sébastien Daucé | Mise en scène : Jos Houben et Emily Wilson
  • Thème: Spectacle
  • Nombre de dates de l'événement: événement court (1 ou 2 dates)

Cupidon et La Mort, masque en cinq entrées, est l’un des drames musicaux les plus intrigants de l’Angleterre du XVIIe siècle, et surtout le seul masque pré-Restauration dont les textes et la partition nous
sont parvenus dans leur intégralité. Les textes sont signés James Shirley (1596-1666), l’un des dramaturges les plus renommés du XVIIe siècle pour ses nombreuses oeuvres dramatiques de la comédie à la tragédie en passant par les masques. La musique est attribuée à Christopher Gibbons (1615-1676) et à Matthew Locke (1621?-1677), deux compositeurs dont les oeuvres colorées ont laissé une marque indéniable sur Henry Purcell et ses contemporains de la Restauration.

Le livret de Shirley - inspiré par les fables d’Ésope - raconte comment les dieux Cupidon et La Mort logeant dans la même auberge retrouvent leurs flèches échangées à leur insu par les chambellans : en résulte un chaos complet. La Nature observe horrifiée le monde bouleversé par une série d’événements grotesques : les jeunes amants commencent à mourir, tandis que les vieillards tombent éperdument amoureux et que les ennemis jurés s’embrassent. Finalement, c’est Mercure qui descend du ciel pour rétablir l’ordre naturel. Il punit Cupidon et La Mort et guide La Nature vers le paradis, où les amoureux assassinés résident dorénavant en harmonie.

L’intrigue se développe à travers un dialogue parlé joint à la danse et à la musique. Bien qu’enraciné dans la tradition des masques, Cupidon et La Mort est plus cohérent d’un point de vue dramatique que les masques antérieurs à l’établissement du Commonwealth. Il conserve cependant un large spectre expressif, des dialogues comiques aux danses grotesques en passant par des récitatifs tragiques, des chansons légères et des choeurs contemplatifs jusqu’au dénouement solennel. Tout cela tend à faire de Cupidon et La Mort une préfiguration parfaite de cette forme hybride et intrinsèquement anglaise du « dramatick opera ». Dans ce masque, textes et musique, arts visuels et danse unissent leurs forces pour raconter une histoire universelle d’amour-mort dans un monde renversé.

Ensemble Correspondances
Direction musicale Sébastien Daucé
Un masque de James Shirley
Musique de Christophe Gibbons et Matthew Locke
Mise en scène Jos Houben et Emily Wilson
Scénographie et costumes Oria Puppo
Dramaturgie Katherina Lindekens
Lumières Christophe Schaeffer

Avec
6 chanteurs
Perrine Devillers
Lieselot De Wilde
Yannis François
Nicholas Merryweather
Lucile Richardot
Antonin Rondepierre

9 musiciens de l’Ensemble Correspondances
Josèphe Cottet violon
Béatrice Linon violon
Mathilde Vialle basse de viole
Etienne Floutier violone en sol
Lucile Perret flûte
Thibaut Roussel théorbe
Angélique Mauillon harpe
Arnaud De Pasquale virginal
Sébastien Daucé orgue, virginal & direction

2 comédiens
Fiamma Bennett
Soufiane Guerraoui

Production C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord et Théâtre de Caen
Coproduction Opéra de Rouen ; Théâtre impérial de Compiègne ; Opéra Royal – Château de Versailles Spectacles ; Atelier Lyrique de
Tourcoing ; Ensemble Correspondances ; Opéra de Rennes ; Château d’Hardelot – Centre Culturel de l’Entente Cordiale ; En cours…

Mercredi 9 mars 2022, 20h45
Adresse
Centre d'art et de Culture
15 Boulevard des Nations Unies, 92190 Meudon - 92190 Meudon
Conditions